Étude de cas 2 « Développement de l’employabilité » | Test AFC Holland (RIASEC)

Étude de cas 2 « Développement de l’employabilité »

L’étude de cas qui suit a été réalisé par un utilisateur du test AFC Compétences GénériquesMC dans un contexte de développement de l’employabilité.

Mise en contexte

Monsieur Y détient un baccalauréat en mathématiques/informatique. Il a travaillé 2 ans dans le domaine. Quelques années plus tard, il a mis à jour ses connaissances en informatique. Il a apprécié son expérience.

Afin de se remettre à travailler dans son domaine, il affirme avoir effectué une dizaine de démarches en lien avec des postes qui étaient affichés. Or, il n’a jamais été sélectionné et il attribue cette difficulté de recrutement à son manque d’expérience.

Monsieur Y a passé le test AFC Compétences GénériquesMC afin de mieux se connaître, de lui faire prendre conscience de ses forces et faiblesses, d’amorcer la discussion et d’élaborer un plan de développement.

Test de compétences génériques en date du xxxx/x/xx

Monsieur Y

(Profil global) Avant

Monsieur Y (Profil global) Avant

Les résultats obtenus au test et les discussions subséquentes ont permis de valider les éléments suivants :

Capacité de fixer des objectifs (inférieur)

Monsieur Y affirme avoir plus ou moins d’intérêt dans son domaine. Dans celui-ci, il faut démontrer un grand intérêt auprès de l’employeur potentiel. Il faut être un « mordu » de l’informatique. Remettant en question ses choix professionnels, il a de la difficulté à se fixer un objectif professionnel clair.

Au cours des rencontres, il a mentionné que jeune, il laissait les autres lui fixer des objectifs et n’avait pas à fournir les efforts de s’en fixer lui-même. Toutefois, ces objectifs ne correspondaient pas nécessairement à ce qu’il désirait.

Détermination (légèrement inférieur)

Monsieur Y a tendance à fonctionner par habitudes. Il effectue les choses parce qu’elles doivent être faites. Manquant de motivation, n’ayant pas la flamme, il a peu d’énergie à investir. Voir à cet effet les commentaires sur la satisfaction de soi.

Satisfaction de soi (légèrement inférieur)

La motivation a souvent fait partie des discussions lors des rencontres. Monsieur Y n’a pas tendance à être motivé par les objectifs et les défis à atteindre, il est plutôt réactif que proactif. J’ai donc approfondi cet aspect en lui demandant ce qui le motive à travailler, quelles sont les raisons qui font en sorte qu’il veuille travailler, etc. Tant que nous ne sommes pas assez convaincus de quelque chose, le passage à l’action demeure difficile, car nous n’avons pas de raisons convaincantes pour le faire. Alors ici, nous avons identifié un noyau important qui, à mon avis, vient marquer la dynamique de Monsieur Y. En effet, lorsque nous avons abordé le sujet du sens du travail, il répondait habituellement que le travail était ennuyant, mais qu’il s’agissait d’un moyen de gagner sa vie. C’est comme s’il percevait qu’il ne retirerait pas suffisamment de satisfaction personnelle d’un travail, d’où sa réflexion à se demander s’il voulait vraiment travailler, puisqu’il affirmait se réaliser par ses temps libres et ses loisirs uniquement.

J’ai fait valoir à Monsieur Y que la satisfaction générale de sa vie provient d’un équilibre et d’une satisfaction des différents aspects de sa vie. Si l’on mise uniquement sur un ou deux aspects pour s’épanouir et se réaliser, par exemple le travail, on peut attendre beaucoup du travail et ainsi être déçu de la satisfaction que l’on en retire, le travail étant un travail et non un loisir. Toutefois, par la réalisation et la satisfaction de d’autres secteurs de vie en plus de celui du travail, les loisirs, la vie familiale, la vie amicale, la vie amoureuse etc., des besoins sont ainsi comblés et nous ne cherchons pas à nous réaliser que dans le travail. Suite à des discussions avec des amis, Monsieur Y affirme avoir réfléchi sur le sujet. Il cherche à retirer une certaine satisfaction de son futur emploi, qui est tout à fait normal et je dirais même sain. De plus, j’ai perçu qu’il était plus réaliste quant à ses exigences face au marché du travail.

L’objectif visé était de favoriser le mode proactif dans sa démarche de fixation d’objectifs. Ayant tendance encore à réagir de cette façon, il disait préférer accepter un poste de vente de chaussures, poste qu’il n’appréciait pas, plutôt que de travailler à se fixer lui-même des objectifs stimulants. Pour ce poste, on a fait appel à ses services. Ce geste l’avait vraiment valorisé et c’est ainsi plus facile d’accepter ce poste plutôt que d’engager une démarche proactive de recherche d’emploi lui convenant mieux.

Relations interpersonnelles (inférieur)

Cette compétence est sollicitée par la facilité et l’aisance à aller au-devant des autres. Cette compétence peut être sollicitée à l’extérieur des rencontres, car au cours des rencontres, la relation avec le conseiller fait davantage appel à la compétence de la confiance aux autres. De par son emploi en tant que commis vendeur, il a été appelé à utiliser cette compétence pour créer un lien avec les clients.

Créativité (légèrement inférieur)

Monsieur Y avait noté la créativité à développer. Indirectement, elle a parfois été sollicitée par des exercices, mais ce n’est pas une compétence où j’ai misé beaucoup, les compétences fixation d’objectifs, détermination, satisfaction de soi me sont apparues prioritaires dans ce contexte.

Capacité de prendre des risques (inférieur)

Monsieur Y affirme ne pas oser suffisamment, il disait avoir besoin de connaître la probabilité de réussite avant de s’engager dans quelque chose.

Leadership (légèrement inférieur)

Cette compétence générique a été sollicitée par son emploi en tant que commis vendeur. Elle peut également être sollicitée au cours des rencontres, notamment dans lors d’une entrevue de sélection ou Monsieur Y a à se faire valoir. Toutefois, il n’était pas rendu à cette étape dans le processus de recherche d’emploi.

Monsieur Y souhaitait avoir plus d’impact sur les autres. En groupe, s’il était le seul leader, il disait pouvoir assumer ce rôle. Toutefois, si quelqu’un d’autre semblait plus fort en ce sens, qu’il prenait davantage de place, il lui laissait le rôle du leader et se comportait alors davantage comme un subordonné. Cette situation pouvait se produire fréquemment puisqu’il a obtenu un résultat inférieur à la moyenne de la population à cette compétence générique.

Performance (légèrement inférieur)

Monsieur avait manifesté l’intérêt à développer plus de productivité, compétence aussi sollicitée en milieu de travail.

OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT

Monsieur Y a identifié les compétences suivantes à développer :

Fixation d’objectifs

Identifier des choix professionnels en tenant compte de ses intérêts, de ses aptitudes et de sa réalité. Plusieurs questionnaires lui ont donc été proposés afin de favoriser la connaissance de lui-même, l’identification de ses intérêts pour ainsi favoriser l’identification de choix professionnels stimulants pour lui. Le but était ici de faire clarifier à Monsieur Y ses objectifs professionnels. Il devait se fixer des objectifs personnels à lui et non accepter uniquement de répondre aux objectifs des autres. À cette compétence, j’ai noté un cheminement. En effet, plus les rencontres avançaient, plus je pouvais percevoir qu’il s’appropriait davantage son avenir professionnel par des prises de conscience et par le fait d’aller chercher par lui-même de l’information sur des possibilités de choix professionnels.

Détermination

En travaillant la fixation d’objectifs et la satisfaction de soi afin qu’il soit motivé par les objectifs fixés par lui, la détermination devait être sollicitée.

Satisfaction de soi

Monsieur Y souhaitait être plus proactif. Ici aussi, des questionnaires et exercices lui ont été remis afin de développer son côté proactif à l’identification de choix professionnels intéressants pour lui. S’il souhaite vivre une satisfaction au travail, il est important qu’il se donne aussi les moyens d’y accéder, c’est à dire identifier des choix en fonction de ses compétences génériques, de sa personnalité, de ses intérêts et de la réalité du marché du travail.

Relations interpersonnelles

Développer sa capacité à entrer en contact avec les autres, d’aller vers les gens, de créer des contacts de courtes durées.

Performance

Monsieur Y souhaiterait accorder autant d’importance aux rapports humains qu’à la productivité et l’importance des résultats, donc obtenir un résultat dans la moyenne à cette compétence.

Potentiel de réussite

Monsieur Y désirait augmenter son potentiel de réussite. Celui-ci serait augmenté automatiquement si on notait des progrès aux compétences génériques « capacité de fixer des objectifs » et « détermination ».

Capacité de prendre des risques

Il désirait prendre davantage de risques. Il souhaitait être moins logique et profiter des opportunités lorsqu’elles se présenteraient. Il ferait des essais pour le plaisir de l’expérience et de l’apprentissage au lieu de calculer précisément les risques et tenter de prévoir le résultat. Il voulait pouvoir tenter sa chance de réussir en prenant davantage d’initiatives où les risques sont tout de même calculés suffisamment, mais qu’il « plonge » et ne demeure pas continuellement à l’étape de la réflexion.

PROFIL DE MONSIEUR Y À L’ISSUE DE LA DÉMARCHE

À l’issue du processus de développement de compétences qui a duré environ 5 mois, Monsieur Y a complété le test de nouveau.

Test de compétences génériques en date du XXXX/X/X (environ 5 mois plus tard)

Monsieur Y

(Profil global) Après

Monsieur Y (Profil global) Après

Résultats obtenus aux compétences génériques et éléments complémentaires visés :

Capacité de fixer des objectifs (d’inférieur à dans la moyenne)

Capacité de fixer des objectifs (d'inférieur à dans la moyenne)

À l’issue du processus de réflexion de Monsieur Y, il a identifié les quatre choix suivants: la production télévisuelle, l’enseignement, l’informatique et le service à la clientèle.

Détermination (de légèrement inférieur à dans la moyenne)

Détermination (de légèrement inférieur à dans la moyenne)

Les efforts fournis à se fixer des objectifs, d’en trouver une source de motivation, etc. lui ont permis d’améliorer sa détermination.

Satisfaction de soi (de légèrement inférieur à dans la moyenne)

Satisfaction de soi (de légèrement inférieur à dans la moyenne)

Monsieur Y a amélioré son sens proactif et il est davantage motivé par ses objectifs.

Relations interpersonnelles (d’inférieur à légèrement inférieur)

Relations interpersonnelles (d'inférieur à légèrement inférieur)

Monsieur Y est passé de relations interpersonnelles presque dysfonctionnelles à fonctionnelles. Bien sûr, il préfère les situations où les autres font les premiers pas, mais il adopte ce comportement lorsqu’il le juge nécessaire.

Performance (de légèrement inférieur à légèrement supérieur)

Performance (de légèrement inférieur à légèrement supérieur)

Stimulé et encouragé par les démarches réalisées, Monsieur Y est désormais davantage préoccupé par des facteurs de performance qu’auparavant, réalisant un gain de 2 niveaux à cet élément complémentaire.

Potentiel de réussite (de légèrement inférieur à dans la moyenne)

Potentiel de réussite (de légèrement inférieur à dans la moyenne)

Ayant désormais des objectifs plus précis et faisant preuve d’une plus grande détermination, Monsieur Y a par le fait même augmenté son potentiel de réussite.

Capacité de prendre des risques (d’inférieur à dans la moyenne)

Capacité de prendre des risques (d'inférieur à dans la moyenne)

Monsieur Y ose davantage. Il est désormais capable de prendre des risques. Il continue de calculer ses risques, mais il est apte également à se fier à son intuition et à prendre des initiatives plus rapidement.

RÉSULTATS DE LA DÉMARCHE

Suite à sa démarche, Monsieur Y a pris l’initiative d’aller porter son curriculum vitae à titre de représentant du service à la clientèle dans une entreprise oeuvrant dans un secteur où ses connaissances en informatique sont un atout pour l’employeur. Il a obtenu cet emploi.